BonjourBonjour Rasmus

16 Jan

Connu pour avoir lancé les fêtes à Bagatelle et pour organiser, l’hiver, les fêtes au Cirque Bonheur, Rasmus nous donne quelques unes de ses bonnes adresses parisiennes et retrace son parcours:

De mère danoise et de père français, j’ai grandi entre les deux pays avec un cursus secondaire en Italie, en internat au Collège du Monde de l’Adriatique. A l’issue de cela, je suis venu à Paris faire Sciences Po. Puis, j’ai évolué quelques années dans le milieu des start-ups internet, où j’ai passé 1an et demi à Stockholm. A la fin de cet eldorado, je suis rentré dans le rang et ai rejoint Booz & Co, un société américaine, pour faire du conseil en stratégie d’entreprises pour des grands groupes. Un job qui m’a fait voyager partout en Europe et avec lequel j’ai passé six mois en Arabie Saoudite pour un client. Après deux ans chez Booz, j’ai fait un MBA à l’INSEAD de Fontainebleau, ce qui m’a valu un job chez l’Oréal au marketing international. J’étais en charge de développement de nouveaux produits pour Cacharel et Guy Laroche. J’y ai notamment lancé le parfum « Amor pour Homme ».

Ne me sentant pas très à l’aise dans le monde corporate, à 30 ans j’ai décidé de tout lâcher pour monter ma boite d’événementiel, Hmm!. Une société qui marche plutôt bien et qui organise des petits et gros événements pour des clients principalement dans l’industrie du luxe (LVMH, l’Oréal, PPR ou le groupe Richemont). L’agence édite également le site saywho.fr qui couvre les principales fêtes et événements du Paris mondain. En parallèle, avec Olivier van Temsche, mon colocataire de l’époque, j’ai lancé les fêtes à Bagatelle qui m’ont valu une certaine notoriété. Depuis un an, l’hiver, nous organisons également les fêtes du Cirque Bonheur, où nous invitons les meilleurs DJs house européens.

Décris-moi ton activité actuelle?

Tout cela me prend pas mal de temps, mais mon occupation principale aujourd’hui est le lancement de BonjourBonjour, une application smartphone qui permettra aux membres de l’application de se rencontrer là où ils sont. Avec la fonctionnalité GPS de ton smartphone, tu détectes les autres membres dans un rayon prédéfini et tu peux commencer à interagir avec eux. Une sorte de brise glace mobile qui est une extension naturelle de ce que je fais déjà en organisant des fêtes et en y présentant mes amis les uns aux autres…

Quelles sont les rencontres qui ont changé ta vie?

Quand tu as des affaires de nuit, tu as la chance de rencontrer des gens incroyables de milieux très différents. Qu’ils soient artistes, businessmen ou simplement bons vivants. Ceci dit, je pense que c’est en habitant avec Olivier van Temsche qui faisait des affaires en s’amusant que j’ai appris qu’on pouvait bien gagner sans vie sans devoir s’autoflageller tous les jours… Irina Volkonskii est également une artiste qui m’a beaucoup appris à attraper la vie du bon côté. Elle a suivi ses envies, ses instincts sans trop se soucier du qu’en dira-t’on et cela lui a permis d’avoir une vie très riche.

Comment te vois-tu dans 10 ans?

Père de famille, heureux de vivre avec des activités qui vont continuer à me stimuler autant que celles que je mène aujourd’hui. J’espère que j’aurai toujours la chance de pouvoir m’entourer de gens aussi passionnants qu’aujourd’hui.

Quelles sont tes adresses préférées à Paris?

Un restau: KuniToraya 2, rue Villedo, Paris 1er. Un franco-japonais inspiré où je vais souvent…
Un magasin mode homme: Melinda Gloss, rue Saintonge, Paris 3e
Des bars: Le Prescription, Paris 6e, et le Bar du Meurice, Paris 1er
Des clubs: le Cirque Bonheur, Paris 8e et le Raspoutine, Paris 8e
Un hôtel: à cette époque de l’année, les Airelles à Courchevel…

—–

Known for having launched the Bagatelle parties and for organizing, during winter, parties at Cirque Bonheur, Rasmus gives us some of his good addresses in Paris and tells how he got there:

My mom is Danish and my father is French so I lived between two countries. I went to high school in a boarding school in Italy called Collège du Monde de l’Adriatique. After that, I went to Paris to do Science Po. Then I developed my career within internet startups for few years, spending 1 1/2 year in Stockholm. After this Eldorado, I entered into the ranks and joined Booz & Co, an American company, as a business strategy consultant for big companies. This job made me travel all around Europe, and for 6 months in Saudi Arabia for a client. After two years at Booz, I did an MBA at INSEAD in Fontainebleau, which got me a job an international marketing position at L’Oréal. I was in charge of developing new products for Cacharel and Guy Laroche. For instance, I launched « Amor pour Homme » perfume.

As I wasn’t feeling at ease in the corporate world, when I turned 30 I decided to drop it all and run my own event business, Hmm!. We’re doing pretty well organizing small and bigger events for luxury companies (LVMH, l’Oréal, PPR or Richemont group). We also edit saywho.fr which covers most of Paris socialite parties and events. Besides, I launched, with my former roomate Olivier van Temsche, the Bagatelle parties which made me me enjoy a certain celebrity. For a year now, we are also organizing, during winter, parties at Le Cirque Bonheur, where we invite the best European house DJs.

What are you on to now?

All this takes a lot of my time, but my main activity right now is the launch of BonjourBonjour, a smartphone application that will allow its members to meet wherever they are. Thanks to the GPS on your smartphone you can see if other members are located in a predefined area and you can start getting in touch with them. A kind of mobile ice-breaker, which actually is nothing more than an extension of what I already do organizing parties and introducing friends to one another…

Who are the people that changed your life?

When you work in the night scene, you have the chance to meet incredible people from all backgrounds. From artists, to businessmen or just life enjoyers. But I think that it’s when I shared an apartment with Olivier van Temsche, who I was seeing having fun while doing business, that I learned that one could earn a living without having to blame himself everyday… Also, Irina Volkonskii is an artist that taught me to look on the bright side of life. She followed her desires, her instincts, without worrying about what others think, which allowed her to have a very rich life.

How do you see yourself in 10 years time?

As a family man, happy to still have as exciting activities as I have now. I hope I’ll still have the chance to have such amazing people around me.

Which are your favorite addresses in Paris?

A restaurant: KuniToraya 2, rue Villedo, Paris 1er. A franco-japanese where I often go to…
A men fashion shop: Melinda Gloss, rue Saintonge, Paris 3e
Bars: Le Prescription, Paris 6e, and the Meurice’s bar, Paris 1er
Clubs: Cirque Bonheur, Paris 8e, and le Raspoutine, Paris 8e
A hotel: At this time of the year, les Airelles at Courchevel…

Publicités

6 Réponses to “BonjourBonjour Rasmus”

  1. Anonyme 16 janvier 2012 à 13 h 49 min #

    « qui faisait des affaires en s’amusant que j’ai appris qu’on pouvait bien gagner sans vie sans devoir s’autoflageller tous les jours… »
    Tu vois, on y revient. Belle philosophie de vie.

  2. Andy Macpherson 16 janvier 2012 à 17 h 12 min #

    What an interesting interview! Thanks so much for giving us an inside look into Rasmus’s life.

  3. Miss Maya 16 janvier 2012 à 22 h 21 min #

    chouette itw, merci de nous permettre d’en savoir plus sur le fameux Rasmus!
    ++

  4. Seb 16 janvier 2012 à 22 h 59 min #

    Son cursus est impressionnant, bravo!

  5. Thierry 17 janvier 2012 à 22 h 24 min #

    quelqu’un qui a tout compris…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s