La méthode Covey

7 Sep
                

Cette année, le mois de septembre me donne des envies de renouveau et de changement, je retrouve la sensation d’excitation que la rentrée des classes me donnait quand j’étais enfant. Un air de bonnes résolutions trotte dans ma tête.

Le fait que j’ai eu 30 ans cet été n’y est certainement pas pour rien. Je me rends compte que le temps passe vite, qu’il n’y a plus une minute à perdre pour faire ce que je veux de ma vie, et que la phrase « plus tard, je ferai telle ou telle chose » doit se transformer en « je veux faire telle chose, maintenant ».

J’ai toujours mille projets, mille envies, mais toujours un tas d’autres choses à faire avant de me lancer réellement.

This year, the month of September makes me want revival and change; it makes me feel the Back-to-school excitement I had when I was a kid. Good resolutions are going through my mind.

The fact that I turned 30 this summer certainly have something to do with it. I realized that time goes fast and that there is no time to waste to do what I want to do with my life. The expression « later, I’ll do this and that » must become « I want to do this, now ». I always have tons of projects and ideas, but I also always have many other things to deal with first, before actually doing them.

Une copine m’a parlé d’une méthode permettant de mieux s’organiser et surtout de prioriser les choses que l’on a à faire, afin de se concentrer sur ce qui nous fait avancer et nous rend heureux. Avant, j’étais plutôt hermétique à ce genre de méthodes car je pensais avoir, quand même, suffisamment de bon sens pour savoir identifier mes priorités!

Sauf que, les responsabilités s’accumulant, en vivant seule, en travaillant etc, on se perd facilement sous les tâches du quotidien, et on laisse de côté le principal, ce qui constitue notre équilibre et nous fait vibrer. On a tous dit et entendu dire « bientôt je vais m’inscrire au sport/lancer tel projet/commencer telle activité » et l’année d’après, rien n’est fait parce que « bah, puff, ouais, enfin c’est que j’ai pas eu le temps… ». Mais il faut le prendre, sinon on passe à côté de sa vie (et bam!).

A friend of mine told me about a method that helps you getting more organized in order to give priority to what makes you grow and be happy. Before I was a bit reluctant towards those kind of methods as I thought I had enough common sense to identify my priorities!

Except that, life giving us more and more responsibilities -when we start living alone, working, etc – we easily start groaning under the weight of daily tasks, and we leave what’s the most important and thrilling, behind. We all once said and heard « soon I’ll do sport/launch this project/start this activity » and the year after nothing’s done because « well, uff, yeah, it’s just that I didn’t really have time… ». But we have to make the time, otherwise we waste our lives (and bang!)

Donc, la technique en question vient de l’américain Stephen R. Covey, ancien conseiller de Clinton, diplômé de Harvard et un des coachs les plus influents aux Etats-Unis. Si vous n’avez jamais fait ce genre d’exercice, ça peut, à première vue, vous paraître un peu simpliste, mais c’est en fait très utile pour se clarifier l’esprit et s’organiser.

Sur une feuille, il faut faire le tableau suivant:

So here is the method of the American Stephen R. Covey, former consultant to Clinton, graduate from Havard and one of the most influential coach in the U.S. If you’ve never done this kind of exercice, it may very well sound silly to you, but it’s actually very useful to clarify your ideas and getting organized.

On a sheet of paper, draw the following matrix:

On remplit les cases par toutes les tâches qu’on a à faire, en fonction de leur caractère d’urgence et de leur importance (ça va de « aller chez le coiffeur » à « appeler mamie » à « faire une formation », à « me mettre à la peinture », il faut TOUT mettre).

Et là, le truc un peu révolutionnaire, c’est que contrairement à ce que l’on croit, les tâches les plus importantes, auxquelles il faut se consacrer en priorité, sont celles de la case 2 (vous pensiez la 1? bah ouai moi aussi).

La case 2 regroupe les projets qui nous tiennent à coeur, les choses qui amélioreraient vraiment nos vies, mais qu’on laisse habituellement de côté car elles ne sont pas urgentes.

Au début, il faut évidemment achever les tâches de la case 1, si possible en les déléguant au maximum. Puis, plus la case 2 sera traitée en priorité, plus on se consacrera aux choses vraiment importantes, qui font avancer, et plus on apprendra à anticiper. De ce fait, au fur et à mesure, il y aura moins de choses dans la case 1 (les choses qui nous stressent le plus) car elles seront gérées en amont. Inutile de vous dire que les tâches des cadres 3 et 4 sont à bannir, elles ne font pas avancer.

The quadrants have to be filled out with all your tasks, according to their degree of urgency and importance (it goes from »getting a haircut » to « call grandma », to « do that training », to « start painting », you have to write it ALL).

Here is the trick, contrary to what it may seem, the things we need to focus on are within the 2nd quadrant (you thought it was the 1st one? yeah, so do I…).

At the beginning, of course, you’ll still have to take care of the 1st quadrant’s tasks, delegating them if it’s possible. But the more you’ll give priority to the 2nd quadrant’s tasks, the more you’ll focus on what’s really important to make you move on with your life, and the more you learn to anticipate. As a result, little by little, the 1st quadrant (the things that stress you the most) will be emptier and emptier as they will be done beforehand. No need to tell you that quadrants 3 et 4 have to be banished as they’re a waste of time.

Bon, maintenant il faut s’y mettre et bien gérer son temps (j’essaierai de parler de ça dans un futur post), mais la première étape est de connaître ses priorités.

Allez, à vos tableaux et passez une belle journée!

Now it’s time to get into it by managing time well (I’ll try to speak about that on another post), but the first step is to know one’s priorities.

Go fill out your quadrants and have a beautiful day!

Publicités

13 Réponses to “La méthode Covey”

  1. Claire 7 septembre 2011 à 16 h 26 min #

    Slt! Ca donne un bon coup de pied au derrière ! C’est ce qu’il me fallait!

  2. Sue 7 septembre 2011 à 16 h 48 min #

    Great stuff!!

    Thanks for sharing

  3. Dani 7 septembre 2011 à 17 h 09 min #

    I feel completely inspired and motivated by your post, you’re so right!thanks!

  4. Sandra 7 septembre 2011 à 17 h 23 min #

    Sympa… j’ai bien peur que ce genre de truc ne fonctionne pas avec moi, qui ne tente rien n’a rien…! Bises

  5. Anne-cécile 7 septembre 2011 à 17 h 59 min #

    Merci c’est top!

  6. Miss Maya 7 septembre 2011 à 18 h 42 min #

    ahhh ce post est fait pour moi!! merciii

  7. Caroline 7 septembre 2011 à 19 h 14 min #

    J’adore ton blog! continue! La suite, la suite 🙂

  8. Jo 7 septembre 2011 à 21 h 03 min #

    Love it! great method to start my new job!!
    kiss

  9. Alice 7 septembre 2011 à 22 h 59 min #

    Cool cet article coaching!

  10. Anonyme 2 octobre 2011 à 11 h 54 min #

    Thanks Georgem for guiding us with tips and having us discover new artists (Loved the article about Tinko…) !

  11. Couca 2 octobre 2011 à 12 h 02 min #

    Thanks Georgem for guiding us with tips like that. Love your blog…

Trackbacks/Pingbacks

  1. J’ai aimé, vu, lu, découvert… sur la toile « littlesweetmag - 1 novembre 2011

    […] –       découvert la méthode Covey, une méthode d’organisation, gestion du temps décrite sur le site de My Georgem. Le plus de cette méthode, c’est qu’elle est censée nous permettre d’enfin dégager du temps pour nous permettre de faire des choses vraiment importantes pour nous, de mettre en place de vrais projets et pas seulement de se consacrer aux plus « vitales » que nous pouvons parfois déléguer (au moins en partie). http://mygeorgem.com/2011/09/07/la-methode-covey/ […]

  2. L’importance de l’organisation « littlesweetmag - 8 novembre 2011

    […] urgentes/importantes au détriment de celles urgentes/pas importantes. Le post de My Georgem (http://mygeorgem.com/2011/09/07/la-methode-covey/) vous permettra d’y voir un peu plus […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s